“OSMONDE – Les Maisons Partagées d’Âges sans frontières” est un concept unique qui s’adresse à des personnes âgées fragilisées. Véritable structure d’accueil alternative aux institutions historiques et existantes, l’idée originelle des Maisons Partagées d’Âges sans frontières provient de l’intuition et la volonté d’une professionnelle du secteur médico-social et d’un retraité du secteur bancaire de créer un mode de vie innovant. Son originalité ? : faire cohabiter des personnes âgées au sein d’un même lieu. Sa vocation ? : résolument sociale ; la lutte contre la précarité, l’isolement et/ou la solitude, la reconstitution d’un lien social, de la solidarité et de l’utilité sociale constituant les fondements idéologiques de ce concept.

En savoir plus

«OSMONDE – Les Maisons Partagées d’Âges sans frontières » permet :

  • de répondre à des besoins nouveaux en matière d’accueil et d’accompagnement des personnes âgées : proposer une alternative à l’institution médicalisée dès lors que les fragilités de la personne apparaissent ;
  • d’offrir un cadre de vie sécurisant et stimulant : sécuriser la personne âgée et ses proches et la stimuler par l’intermédiaire d’une présence et d’un accompagnement personnalisé quotidien ;
  • répondre aux difficultés financières d’un grand nombre de retraités : proposer un hébergement moins onéreux (environ 40 €/jours) que l’EHPAD et autres structures existantes en permettant aux usagers de financer les prestations de façon autonome et éviter entre autre la contribution financière de leurs familles ;
  • maintenir l’insertion sociale des personnes dans le quartier, le village en faisant revivre le « savoir-voisiner » : créer du lien avec l’environnement de proximité (tissu associatif, voisinage, services, structures sociales, médico-sociales, culturelles…) afin que les usagers puissent participer à la vie sociale et culturelle locale ;
  • favoriser l’implication des personnes âgées dans la gestion de la vie quotidienne et dans les tâches qui y sont liées (tâches ménagères, cuisine, bricolage, jardinage etc…) : « repousser la dépendance » en protégeant leur autonomie et leur estime de soi.